Gaza - journal intime #2, 2007 *

Il s'agit d'un abri de type militaire élevé avec des sacs et des valises de voyage remplis de sable. A l'intérieur, un moniteur posé par terre ou sur une valise diffuse des captures de la vie quotidienne à Gaza filmées entre 2001 et 2006.

 

Contrairement à sa première version (Gaza – journal intime #1), succession d’images fixes enregistrées à Gaza entre 2000 et 2001 et ponctuées d'une courte séquence en mouvement (le plan rapproché d'un hachoir de boucher coupant la viande), Gaza - journal intime #2 est uniquement constituée de séquences en mouvement collectées à Gaza, au hasard de mes pérégrinations quotidiennes de 2001 à 2006. Mais, si ces nouvelles images ne sont pas fixes, elles n'en sont pas plus mobiles pour autant. L'impression d'immobilité est en partie renforcée par l'utilisation du ralenti mais elle est davantage inhérente aux scènes filmées, "actions peu" ou moments de vie où il ne se passe presque rien : le passage d'une voiture le long d'un mur délimitant une colonie, la contemplation de la mer, un mariage, quelques instants d'après-midi d'été gazaoui, chauds et mélancoliques, que l'on passe à lire un journal, écouter la radio, faire une sieste, où l'on s'invente une activité un peu vaine, dépoussiérer un papier à dessin laissé au mur depuis un an, en attendant que le temps se rafraîchisse... et, pour bruit de fond, le va-et-vient des F16 israéliens qui sillonnent inlassablement le ciel...