Wallpaper, 2015

Wallpeper est un projet en cours, entamé au début de l'année 2015, aux lendemains des événements qui ont touché Charlie Hebdo à Paris. Après avoir collecté une centaine d'images glanées sur Internet, Taysir Batniji a dégagé des motifs « symboles » qu'il a retravaillés et agencés de manière à les reproduire sous forme de papiers peints. Collant à l'actualité, l'artiste donne ainsi à voir – ce qui n'est pas visible de prime abord, chaque motif étant perdu dans une composition d'ensemble neutralisante, quasi décorative – différentes facettes de la guerre : bombardements, armes, arrestations ainsi que plusieurs mises à mort, scènes insoutenables et que pourtant, diffusées en boucle sur nos écrans, nous finissons par regarder sans presque nous émouvoir. Mais, face à ces papiers peints dont l’œil scrute les détails, « le processus d’éveil aux informations est inverse à celui vécu devant nos écrans : à l’ordinaire succède le saisissement. L’effet est d’autant plus manifeste qu’il est inattendu. » Dans cet environnement maculé, le spectateur imprégné est en quelque sorte amené à habiter l'histoire.